Combles, murs, toiture... quelle isolation pour 1 euro ?

L'isolation à 1 € a pris fin au 1er juillet 2021. Et oui : auparavant, effectuer l’isolation de son logement pour 1 euro était possible tant que les conditions d’exigibilité étaient remplies au préalable ! Cette offre commerciale était régulièrement relayée par les médias et par les entreprises qui la proposent. Cependant, il faut savoir que le dispositif isolation à 1 euro ne concernait pas la totalité des logements, mais seulement les combles et le plancher bas. Les conditions de versement étaient quant à elles similaires à la prime CEE classique. Envie d'en savoir plus sur quelle isolation à 1 € vous était ouverte ? Réponses.

Financez vos travaux d'isolation avec la prime énergie

L’isolation à 1 € a pris fin au 1er juillet 2021. Cependant, vos travaux restent éligibles à la prime énergie ainsi qu'à MaPrimeRénov' ! Économisez dès maintenant jusqu’à 35 % sur votre facture de chauffage tout en investissant un minimum.

  • Jusqu’à 50 % de pertes thermiques en moins

  • Votre projet d’isolation indemnisé jusqu'à 75 %

  • Jusqu’à 3°C supplémentaires dans votre logement

Instantané, gratuit et sans engagement.

Actualités autour de l'isolation à 1 €

Tenez-vous informé(e) sur les évolutions réglementaires !

Un dispositif qui a pris fin au 1er juillet 2021

Juillet 2021 a vu la fin des offres Coup de Pouce Isolation, et avec elle, celle de l'isolation à 1 €. Et oui ! Les deux offres était intimement liées : en bénéficiant d'une prime Coup de Pouce majorée sur l'isolation des combles par exemple, les particuliers pouvaient cumuler plusieurs aides et bénéficier d'un reste à charge symbolique de 1 €. Malheureusement, ce dispositif n'est plus d'actualité aujourd'hui.

L'isolation des combles, de la toiture et des planchers bas sont restés indemnisables jusqu'au 8 février 2022. Désormais, tout le dispositif d'isolation à 1 € est abrogé.

En quoi consiste l'isolation à 1 euro ?

L’isolation à 1 euro est une offre commerciale lancée il y a plusieurs années avant d’être renouvelée en 2017 avec le dispositif des certificats d’économie d’énergie, aussi appelés CEE. Elle devait initialement se terminer au 31 décembre 2021 et les particuliers pouvaient faire les travaux tout au long de 2022. Cependant, le projet a pris fin beaucoup plus tôt, en juillet 2021.

Cela est dû aux escroqueries et aux abus qui ont émergé pour profiter des particuliers peu prudents en raison du faible investissement financier. Quoi qu’il en soit, plusieurs millions de foyers français ont déjà pu profiter de l’isolation à 1 euro pour améliorer leur logement.

Les parois prises en charge

L’isolation à 1 euro concerne uniquement les combles et le plancher bas. Par conséquent, il n’est pas possible de faire isoler les murs extérieurs dans le cadre de cette offre commerciale. Dans un logement, il faut savoir que le toit est la source la plus importante de déperditions thermiques.

En effet, le toit peut être responsable de jusqu’à 30 % de pertes de chaleur, selon les chiffres communiqués par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME). À titre de comparaison, les murs extérieurs représentent jusqu’à 25 % de déperditions thermiques tandis que le plancher bas en représente entre 7 et 10 %.

Le fonctionnement

Avant toute chose, il est important de préciser que l’isolation à 1 euro doit forcément être effectuée par une entreprise labellisée RGE. Cet acronyme signifie « Reconnu Garant de l’Environnement ». Une fois la demande de l’isolation à 1 euro approuvée, les travaux énergétiques peuvent démarrer avec l’entreprise RGE.

Les particuliers ne doivent évidemment pas avancer les frais des travaux énergétiques. Il leur suffit de payer une somme symbolique de 1 euro en guise de reliquat. Après les travaux, l’entreprise RGE prépare la facture qui est alors financièrement prise en charge par le distributeur d’énergie.

L'isolation à 1 euro est éligible seulement pour les combles et les planchers bas.

Les avantages de l’isolation

L’isolation des parois d’un logement, qu’il s’agisse d’une isolation à 1 euro ou non, apporte plusieurs avantages. D’une part, cela permet d’améliorer grandement le confort de vie de tous les occupants du logement. Il ne s’agit pas seulement de conserver la chaleur en hiver, mais aussi de garder la fraicheur en été.

Ensuite, une bonne isolation réduit les déperditions thermiques tout en évitant le maximum de ponts thermiques. Ainsi, le foyer réalise des économies d’énergie et cela se reflète automatiquement sur les factures de chauffage.

Les limites de l’isolation à 1 euro

L’isolation à 1 euro ne peut pas toujours couvrir la totalité des combles ou du plancher bas d’un logement. Elle peut uniquement couvrir 50 mètres carrés de surface, qu’il s’agisse de combles ou de planchers. Au-delà de 50 mètres carrés, le particulier doit débourser 100 euros de plus par tranche de 10 mètres carrés.

Quelles sont les conditions d'éligibilité
pour l'isolation à 1 euro ?

Le revenu fiscal

Pour être éligible à l’isolation à 1 euro, il faut remplir certaines conditions définies au préalable. En effet, cette offre commerciale est destinée aux foyers modestes de France. Ces derniers sont en situation de précarité énergétique. Ainsi, il existe des plafonds de ressources qui varient en fonction du nombre de personnes dans le foyer ainsi que la région dans laquelle celui-ci est localisé. Bien entendu, le plafond de ressources d’un foyer en Île-de-France est toujours supérieur à celui d’un foyer en Province. Le revenu fiscal de référence d’un foyer ne doit pas dépasser le plafond de ressources correspondant afin de bénéficier de l’isolation à 1 euro. Voici les plafonds :

  • Un foyer d’une seule personne : 25 068 euros en Île-de-France et 19 074 euros en Province ;

  • Un foyer de deux personnes : 36 792 euros en Île-de-France et 27 896 euros en Province ;

  • Un foyer de trois personnes : 44 188 euros en Île-de-France et 33 547 euros en Province ;

  • Un foyer de quatre personnes : 51 597 euros en Île-de-France et 39 192 euros en Province ;

  • Un foyer de cinq personnes : 59 026 euros en Île-de-France et 44 860 euros en Province.

Que faire si le foyer compte plus de cinq personnes ? Dans ce cas, il faut ajouter 7 422 euros pour l’Île-de-France et 5 651 euros pour la Province par personne supplémentaire. Par exemple, le revenu fiscal d’un foyer de sept personnes en Province ne doit pas dépasser 56 162 euros pour avoir droit à l’isolation à 1 euro.

Propriétaire ou locataire ?

Il est important de savoir que l’isolation à 1 euro est aussi bien accessible par les propriétaires que par les locataires. La seule différence entre les deux cas est la démarche pour effectuer la demande.

Chiffrez vos travaux d'isolation, estimez vos aides

Instantané, gratuit et sans engagement