Comment faire l’isolation du plancher bas sur terre-plein ?

L’isolation thermique du plancher bas est essentielle pour garantir le confort de votre logement. Le plancher bas étant une source importante de déperdition thermique, son isolation permet surtout d’éviter des pertes de chaleur conséquentes. De manière générale, le plancher bas peut se situer au-dessus d’un vide sanitaire, d’un sous-sol non chauffé ou d’un terre-plein. Dans cet article, vous retrouverez les informations essentielles à savoir au sujet de l’isolation du plancher bas sur un terre-plein dans le cadre d’une construction neuve et d’une rénovation. Une estimation du coût de l’isolation du plancher bas sera également précisée. Cette rénovation est éligible à la prime énergie isolation plancher bas.

Financez l'isolation de votre plancher bas avec une éco-prime

L’isolation du plancher bas vous permet de limiter les déperditions thermiques et de bénéficier d’une éco-prime !

  • 7 à 10 % d’économies sur votre facture d’énergie annuelle

  • L’isolation du plancher indemnisée entre 5 et 9,5 € pour tous les ménages

  • Un confort thermique supérieur dans toutes les pièces

Instantané, gratuit et sans engagement.

L’isolation du plancher bas

sur terre-plein pour une construction neuve

Un plancher bas non isolé peut représenter entre 7 et 10% de déperdition thermique de votre logement, selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME). Pour cette raison, il est important de faire attention à l’isolation du plancher bas lors d’une construction neuve. Plusieurs méthodes sont possibles pour un plancher bas sur un terre-plein.

La première est de positionner directement l’isolant sous une dalle simple ou une dalle flottante. Cette dernière est une plaque de béton utilisée en remplacement du sous-sol qui a la particularité d’être indépendante des murs périphériques de votre logement. Il est aussi possible d’inclure l’isolation thermique dans le dallage.

La deuxième méthode pour isoler le plancher bas sur terre-plein est de réaliser un plancher en béton de type poutrelles hourdis. Ce plancher est fréquemment utilisé pour les constructions neuves grâce aux avantages qu’il apporte. En effet, il est relativement simple à installer sans avoir recours à un moyen de levage tout en proposant une structure légère et solide. De plus, ce type de plancher est composé de trois éléments, à savoir les poutrelles, les hourdis et la dalle de répartition.

La troisième et dernière méthode est de réaliser une isolation périphérique des murs de soubassement qui s’étend jusqu’aux fondations de votre logement.

Enfin, vous pouvez choisir parmi ces trois méthodes pour faire l’isolation du plancher bas sur terre-plein en fonction de votre budget, de vos préférences personnelles et de vos besoins énergétiques.

L’isolation du plancher bas sur terre-plein pour une rénovation

L’isolation du plancher bas sur terre-plein est évidemment différente lorsqu’il s’agit d’une rénovation. Vous avez prévu d’isoler le plancher bas de votre logement pour réaliser des économies sur la facture du chauffage et avoir un meilleur confort de vie ? Dans ce cas, la seule méthode pour y parvenir lorsque le plancher bas est sur un terre-plein est de faire une isolation par le bas.

Cela signifie qu’il faut d’abord détruire la chape et le revêtement existant du plancher bas. Celui-ci peut être du carrelage, du linoléum, du plancher bois, de la moquette, etc. Après avoir retiré le revêtement du plancher bas, l’isolant thermique peut être installé. Il peut d’ailleurs être protégé par un film plastique et un treillis. Une dalle en béton peut alors être coulée dans ce treillis. La dernière étape est évidemment de remettre le revêtement du plancher bas.

L’isolation du plancher bas sur terre-plein dans le cadre d’une rénovation est donc une opération coûteuse et relativement compliquée. Néanmoins, il s’agit de la seule solution possible si vous voulez profiter d’une meilleure isolation thermique et d’une facture allégée de chauffage. De plus, isoler le plancher bas de son domicile permet d’installer un système de chauffage par le sol.

Chiffrez l'isolation de votre plancher bas, estimez vos aides

Instantané, gratuit et sans engagement

Le coût de l’isolation

du plancher bas

Le coût de l’isolation du plancher bas sur terre-plein varie évidemment en fonction de plusieurs critères. S’agit-il d’une construction neuve ou d’une rénovation ? Quel matériau choisir et quelle épaisseur ? Combien de mètres carrés faut-il isoler ? Autant de questions auxquelles les réponses font fluctuer le coût final de l’opération. D’ailleurs, il faut aussi savoir que le coût de l’isolation du plancher bas est souvent moins onéreux lorsqu’il s’agit d’une construction neuve et non d’une rénovation. Pour cette dernière, il ne faut pas oublier de prendre en compte les frais additionnels comme le déplacement du câblage électrique, l’enlèvement et le stockage du mobilier, etc.

L’Agence nationale de l’habitat (l’Anah) a donné un exemple du coût d’isolation du plancher bas pour une maison de plain-pied avec une surface habitable de 100 mètres carrés et une surface vitrée de 15 mètres carrés dans la région parisienne. Cette maison possède également un système de chauffage âgé d’environ 15 ans. Une isolation du plancher bas sur terre-plein de cette maison coûte entre 3 000 et 5 000 euros TTC. À titre de comparaison, il faut compter entre 2 000 et 4 000 euros TTC pour l’isolation sur un local chauffé non accessible.

De plus, le coût de l’isolation dépend de la chape ou du plancher utilisé. Pour une chape simple, il faut compter entre 10 et 20 euros par mètre carré. Une chape isolante coûte entre 20 et 25 euros par mètre carré tandis que le plancher à entrevous est le plus onéreux avec un coût compris entre 40 et 60 euros.

Enfin, il faut évidemment prendre en compte le prix du matériau utilisé pour l’isolation thermique du plancher bas.

Poursuivez votre lecture