Isolation des murs et RT 2012 : les normes de rénovation énergétique

Les murs extérieurs de votre logement sont directement impactés par le froid, l’humidité et la chaleur. Il est donc essentiel de les isoler correctement pour améliorer le confort de vie des occupants du logement tout en réduisant au maximum les déperditions thermiques. Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, aussi appelée ADEME, les murs peuvent être responsables de jusqu’à 25 % de pertes de chaleur. Si vous vous apprêtez à construire votre maison neuve, vous devez vous assurer de respecter les réglementations thermiques en vigueur, soit la RT 2012 jusqu’à l’été 2021, puis la RT 2020. Notez bien également que les travaux de rénovation énergétique sont éligibles à la prime énergie isolation des murs. Vous retrouverez dans cet article toutes les informations à connaître sur la RT 2012 et l’isolation des murs.

Financez l'isolation de vos murs avec une éco-prime

Isoler vos murs, c’est créer une barrière thermique protectrice. Vous limitez les ponts thermiques et économisez de l’énergie en été comme en hiver.

  • Entre 300 et 700 € d’économies d’énergie par an

  • L’isolation de vos murs financée jusqu’à 100 €/m²

  • Un confort thermique optimal partout dans la maison

Instantané, gratuit et sans engagement.

Qu'est-ce que la RT 2012 ?

Avant toute chose, il est important de préciser que l’acronyme RT correspond à la réglementation thermique. De plus, la RT 2012 succède aux RT 2005, RT 2000, RT 1988 et RT 1974. Elle devait être de vigueur jusqu’au 1er janvier 2021, mais cela a finalement été décalé jusqu’à 2022. Ensuite, la RT 2020 sera implémentée à la place de la RT 2012. Ainsi, tous les chantiers de construction entrepris jusqu’à 2022 ont pour obligation de respecter la réglementation thermique de 2012.

La RT 2012 a pour objectif de faire en sorte que toutes les constructions ne dépassent pas un plafond de consommation d’énergie primaire. La valeur de celui-ci est de 50 kWhep/(m².an). À titre de comparaison, la RT 2020 fixe une dépense énergétique inférieure à 0 kWhep/(m².an) pour tous les bâtiments à énergie positive.

Grâce à la RT 2012, les constructions neuves permettent une économie d’énergie conséquente. Cependant, il ne faut pas oublier que la réglementation thermique est généralement responsable d’une augmentation d’environ 10 % des coûts de construction.

Isolation des murs et RT 2012 : qu'est-ce qu'il faut savoir ?

Les murs extérieurs de votre logement se doivent de respecter les conditions de la norme 2012 pour être parfaitement réglementaires. Pour obtenir une consommation en énergie primaire inférieure à 50 kWhep/(m².an), il faut faire attention à la résistance thermique de l’isolation, mais aussi à son épaisseur, à sa capacité à réduire les ponts thermiques et à son étanchéité face aux infiltrations d’air.

D’ailleurs, il est important de préciser que la RT 2012 n’impose pas de critère spécifique pour chaque partie de votre logement. En effet, la RT 2012 vise à améliorer la performance énergétique globale du logement et non la performance individuelle des murs extérieurs.

Chiffrez l'isolation de vos murs, estimez vos aides

Instantané, gratuit et sans engagement

La résistance thermique

La résistance thermique « R » de l’isolant des murs extérieurs se mesure en m².K/W. Elle sert à déterminer la capacité d’un isolant à résister au flux de chaleur. Ainsi, plus la valeur de « R » est importante, plus l’isolant en question est efficace contre le froid en hiver et la chaleur en été.

De plus, il faut savoir que la résistance thermique d’un isolant peut être modifiée en augmentant l’épaisseur de celui-ci ou en réduisant sa conductivité thermique. D’ailleurs, cette valeur mesure la faculté de l’isolant à conduire la chaleur. Plus elle est élevée, moins l’isolant est efficace.

Pour respecter la RT 2012, les murs extérieurs de votre logement doivent perpétuellement avoir une résistance thermique comprise entre 3 et 9 m².K/W.

L’épaisseur de l’isolant

Comme son nom l’indique, l’épaisseur de l’isolant sert à déterminer l’épaisseur qui va être utilisée afin de respecter les valeurs minimales et maximales de la résistance thermique dans le cadre de la réglementation thermique de 2012. Pour les murs extérieurs de votre logement, l’épaisseur de leur isolant doit être comprise entre 8 et 30 cm.

La réduction des ponts thermiques

Avec la réglementation thermique de 2012, les murs extérieurs de votre logement doivent réduire les ponts thermiques grâce à un bon isolant. D’ailleurs, saviez-vous que les ponts thermiques d’un logement isolé représentent jusqu’à 40 % de la consommation en chauffage ?

Bien entendu, un isolant d’une épaisseur correcte qui respecte la fourchette autorisée de la résistance thermique permet automatiquement de réduire les ponts thermiques dans le cadre de la RT 2012.

L’étanchéité aux infiltrations d’air

Enfin, l’un des changements majeurs de la réglementation thermique de 2012 correspond à l’étanchéité de l’isolant face aux infiltrations d’air. Ces dernières peuvent être responsables de jusqu’à 50 % de surconsommation d’énergie pour le chauffage. Pour être conformes à la RT 2012, les murs extérieurs doivent contribuer à ne pas dépasser la limite de la perméabilité globale à l’air de votre logement. Pour les maisons, celle-ci est de 0,6 m3 par heure et par unité de surface habitable, soit de 0,6 m3/h.m².

Poursuivez votre lecture