Quelle est la meilleure isolation pour les combles ?

L’isolation des combles de votre maison est essentielle pour votre confort de vie et celui de votre famille. Sans une isolation efficace, vous risquez jusqu’à 30 % de déperdition thermique. Il existe à l’heure actuelle plusieurs matériaux pour isoler vos combles. Cependant, il faut préciser que les isolants possèdent des performances et des caractéristiques différentes. Mais alors, quel est le meilleur isolant pour les combles de votre maison ? En France, il s’agit de la laine de verre. Elle est effectivement utilisée dans environ 75 % des combles. Si vous souhaitez en savoir plus, vous retrouverez dans cet article les différents isolants que vous pouvez utiliser dans vos combles. A noter que cette rénovation énergétique de votre habitat est éligible à la prime énergie isolation des combles.

Financez l'isolation de vos combles avec une éco-prime

Isoler vos combles, c’est réaliser des économies d’énergie substantielles et améliorer votre confort thermique. Bénéficiez d’une prime énergie pour l’isolation de vos combles.

  • Votre consommation d’énergie réduite de 30 %

  • Jusqu’à 20 € de prime énergie par m² isolé

  • Jusqu’à 3°C supplémentaires dans votre logement

Instantané, gratuit et sans engagement.

Les isolants en laine minérale

Les isolants en laine minérale comprennent la laine de verre et la laine de roche. Composée de silice, la laine de verre est aujourd’hui la plus populaire grâce à ses performances thermiques et acoustiques excellentes et son incombustibilité. Ainsi, si vous voulez la meilleure isolation pour les combles de votre maison, vous pouvez contacter une entreprise pour faire installer de la laine de verre.

De plus, la laine de verre est légère, imputrescible, résistante aux rongeurs, peu onéreuse et elle ne dégage aucune fumée toxique en cas d’incendie. D’ailleurs, elle peut être installée dans les combles perdus et les combles aménagés, et ce, quelle que soit l’inclinaison de la toiture. Ce matériau se trouve sous plusieurs formes, à savoir des panneaux semi-rigides, des rouleaux et des flocons. Cependant, l’inconvénient principal de la laine de verre est qu’elle ne tolère pas l’humidité. Elle risque effectivement de se tasser en cas de condensation.

Ensuite, la laine de roche est, comme son nom l’indique, issue d’une roche volcanique appelée le basalte. De même que la laine de verre, la laine de roche se présente sous plusieurs formes et s’adapte facilement. Elle résiste, elle aussi, au feu et à la chaleur. Néanmoins, la laine de roche est plus résistante à l’humidité que la laine de verre. Elle est perméable à la vapeur d’eau, mais elle doit être correctement séchée si elle subit des dégâts des eaux. De manière générale, la laine de verre et la laine de roche sont des isolants de choix si vous voulez un bon rapport qualité/prix.

Les isolants naturels

Les isolants naturels, aussi appelés biosourcés, sont composés de matériaux recyclables et renouvelables. L’impact de leur fabrication sur l’environnement est plus faible que les autres isolants présentés dans cet article. Les isolants d’origine végétale sont les suivants :

  • La fibre de lin : cet isolant offre de bonnes capacités thermiques et phoniques, régule l’humidité et résiste au feu ainsi qu’aux rongeurs ;

  • Le liège : cet isolant résistant au feu et à l’eau est reconnu pour ses capacités d’isolation phonique ;

  • La laine de bois : cet isolant est plutôt onéreux par rapport aux autres, mais isole de la chaleur, du froid et du bruit ;

  • La laine de chanvre : cet isolant a l’avantage d’être imputrescible et de proposer une bonne isolation phonique, tout en repoussant les rongeurs et les insectes.

Outre les isolants d’origine végétale, il existe des isolants naturels d’origine animale. Il s’agit notamment de la laine de mouton réputée pour sa légèreté et sa facilité d’installation. Cependant, elle doit être correctement traitée pour résister aux insectes et aux rongeurs. Ses performances d’isolation dépendent de sa fabrication et elle ne supporte pas l’humidité.

De plus, vous pouvez aussi retrouver un isolant à base de laine de mouton, de fibres naturelles et de plumes de canard. Cet isolant régule l’humidité tout en résistant aux insectes et aux rongeurs. Il est d’ailleurs réputé pour son excellent coefficient de conductivité thermique.

Bon à savoir sur la ouate de cellulose

La ouate de cellulose est un isolant naturel composé de papiers et de journaux recyclés. En plus d’offrir un excellent rapport qualité/prix, la ouate de cellulose est capable d’isoler du froid en hiver, mais aussi de la chaleur en été. Cet isolant écologique résiste aux rongeurs, aux insectes, aux moisissures et au feu.

Les isolants synthétiques

pour l'isolation des combles

Le polyuréthane

Le polyuréthane est un isolant synthétique qui se présente sous la forme de panneaux ou de mousse. Un gaz à faible conduction thermique lui confère de très bonnes capacités d’isolation thermique. De plus, il résiste parfaitement à l’humidité sans se tasser, tout en ayant une excellente durée de vie.

Néanmoins, le polyuréthane a plusieurs inconvénients. En effet, il dégage des fumées toxiques en cas d’incendie, sa fabrication requiert une consommation d’énergie élevée et son prix est plutôt onéreux. Ainsi, l’isolant en polyuréthane est souvent utilisé par les propriétaires souhaitant bénéficier d’une excellente isolation, mais qui ne cherchent pas forcément un isolant écologique.

Le polystyrène

Un autre isolant synthétique est le polystyrène, qui est obtenu à partir de pétrole brut. Sa fabrication consiste à lier de petites billes par compression. Le polystyrène a l’avantage d’être léger et de proposer de bonnes performances thermiques grâce à une faible conductivité thermique et une résistance à l’humidité. Il est important de préciser qu’il existe deux types d’isolants polystyrène, à savoir le polystyrène expansé (PSE) et le polystyrène extrudé (XPS). Cependant, le polystyrène ne propose pas une bonne isolation phonique et il est inflammable s’il n’est pas associé à un autre matériau pour isoler les combles.

Chiffrez l'isolation de vos combles, estimez vos aides

Instantané, gratuit et sans engagement

Meilleure isolation des combles, ce qu'il faut retenir

En conclusion, le meilleur matériau pour isoler les combles de votre maison dépend des critères que vous recherchez en particulier : inflammabilité, résistance aux rongeurs, prix, conductivité thermique, etc. Néanmoins, la laine de verre est un excellent choix pour la grande majorité des combles, du moins en France.

Si vous avez des combles aménagés, le plus important est de choisir un isolant fin, mais efficace, comme les laines minérales. Il est aussi possible d’ajouter en complément un isolant mince qui est très léger et fin, tout en résistant à l’humidité. En ce qui concerne les combles perdus et les combles accessibles, la ouate de cellulose est souvent recommandée grâce à son prix et ses capacités d’isolation.

Poursuivez votre lecture