Pompe à chaleur eau eau et géothermie : utiliser l'énergie du sous-sol pour son chauffage

Prise de conscience de l’importance des énergies renouvelables, multiplication des aides au financement… Installer une pompe à chaleur eau eau n’a jamais été aussi accessible. Grâce à des primes gouvernementales particulièrement attractives et des professionnels certifiés, on peut aujourd’hui chauffer logement et eau grâce à la géothermie, et réduire significativement impact environnemental et factures grâce à une PAC (pompe à chaleur) eau-eau. Zoom sur la pompe à chaleur eau eau et la géothermie.

Financez votre pompe à chaleur eau eau avec la prime énergie

Les pompes à chaleur utilisent l’air, l’eau ou la terre pour chauffer votre habitation. C'est actuellement le système de chauffage le plus économique et écologique.

  • Jusqu’à 75 % d’économies sur votre facture d’énergie

  • Votre pompe à chaleur indemnisée jusqu’à 12 000 €

  • Une efficacité énergétique supérieure à 111 %

Instantané, gratuit et sans engagement.

La géothermie, qu'est-ce que c'est ?

Formée à partir des mots grecs pour Terre et Chaud, la géothermie étudie et exploite la chaleur de la terre. Utilisée depuis l’Antiquité, elle peut être de « très basse énergie » à « haute énergie » suivant la profondeur du forage.

Pour les besoins d’une maison individuelle, on se concentrera sur la géothermie de « très basse énergie » grâce à une pompe à chaleur dont les sondes capteront l’eau des nappes.

Celle-ci sera pompée dans un système de chauffage (au sol ou radiateurs par exemple), et répartie dans le logement. Une fois que l’espace de surface a été chauffé, l’eau est renvoyée dans le sous-sol, sans traitement polluant, conférant ainsi à cette technologie sa dimension respectueuse de l’environnement.

Comment choisir parmi les

pompes à chaleur eau eau géothermiques ?

Une PAC géothermique prélève la chaleur dans le sol et la distribue dans le logement. Plusieurs types de pompes à chaleur géothermiques sont disponibles : PAC sol-sol, sol-eau, eau-eau et eau glycolée/eau. Chacune présente un fonctionnement, des performances et des contraintes spécifiques qu’il faut impérativement prendre en compte grâce aux conseils d’un artisan certifié RGE (« Reconnu Garant de l’Environnement »). 

Si les PAC sol-sol et sol-eau sont présentées à un prix plus accessible que leurs consœurs, elles nécessitent cependant une plus grande surface de terrain pour l’installation du système.

Elles ne sont pas « réversibles », c’est-à-dire qu’elles ne peuvent pas être utilisées comme climatiseurs. Les PAC eau-eau et eau glycolée/eau sont plus coûteuses à l’installation, mais elles offrent les meilleurs coefficients de performance. C’est ce qui justifie les primes spécifiques allouées par l’État pour ces modèles, qui peuvent générer jusqu’à 75 % d’économie sur la facture de chauffage.

Pompe à chaleur eau-eau et pompe à chaleur eau glycolée/eau, quelles différences ?

Toutes deux peuvent être réversibles et se prêtent tant au chauffage de l’habitation qu’à celui de l’eau sanitaire.

La pompe à chaleur eau-eau est aussi appelée PAC aquathermique. Ses capteurs sont remplis d’eau, alors que la PAC eau glycolée/eau utilise un fluide composé à 20 % de glycol, qui se révèle particulièrement avantageux non seulement lors des périodes de grands froids en évitant le gel, mais aussi en permettant un meilleur refroidissement en été avec très peu d’énergie. 

Ces deux systèmes de pompes à chaleur offrent d’excellentes performances en ce qui concerne l’énergie nécessaire pour produire la chaleur, ce qui assure des économies importantes sur les factures de chauffage. Cependant, leur installation est plus complexe et cela engendre un investissement de départ important. Mais il est bon de rappeler que les performances écologiques de ces appareils ont motivé la création de primes très avantageuses.

Chiffrez votre pompe à chaleur, estimez vos aides

Instantané, gratuit et sans engagement

Quelles aides pour financer une pompe à chaleur eau-eau géothermique ?

Suivant le modèle choisi, l’installation d’une PAC géothermique peut coûter jusqu’à 40 000 euros. De nombreuses aides sont disponibles pour rendre cette technologie accessible.

Depuis 2020, le gouvernement a renforcé le dispositif d’aides à la rénovation énergétique des habitations. MaPrimeRénov’, qui remplace le CITE, permet à tous les propriétaires de bénéficier de primes forfaitaires dont le montant dépend des revenus du foyer et de l’efficacité énergétique saisonnière du modèle de PAC géothermique retenu.

Pour assurer un réel encadrement de la qualité des prestations, les travaux doivent impérativement être réalisés par un artisan RGE. De plus, vous pouvez d'emblée appliquer le taux réduit de TVA à 5,5 % pour ces travaux de rénovation énergétique.

Suivant vos revenus, vous serez peut-être éligible à l’offre « Coup de pouce Chauffage » qui accompagne les particuliers dans leur transition vers l’abandon des énergies fossiles. Cette prime est cumulable avec MaPrimeRénov ‘, mais pas avec les offres « Habiter mieux sérénité ».

Pompe à chaleur géothermique,

comment ne pas se tromper ?

Les fournisseurs d’énergie, qu’il s’agisse d’ENGIE ou d’EDF par exemple, proposent des simulations des primes accessibles, afin que vous soyez assurés d’être bien encadrés.

Le site ecologie.gouv.fr est également un passage obligé pour se renseigner sur les dernières dispositions et les acteurs concernés. Le site officiel faire.gouv.fr vous guidera gratuitement dans vos estimations et la réalisation de votre projet. 

De plus, quel que soit l’artisan que vous choisirez, assurez-vous de demander plusieurs devis afin d’avoir un point de comparaison. Veillez également à ce que l’artisan soit certifié Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

En effet, non seulement cela vous assurera une haute maîtrise de l’installation et des conseils, mais cette certification est surtout indispensable pour prétendre à MaPrimeRénov’ et à la prime énergie.

Poursuivez votre lecture