Pompe à chaleur air air réversible : quel est son intérêt pour son chauffage ?

Les pompes à chaleur (PAC) aérothermiques ou géothermiques exploitent l’énergie naturellement présente dans l’air ou dans le sol. Elles permettent ainsi de réduire considérablement la consommation de sources d’énergie polluantes ainsi que le montant de la facture d’électricité. Ces appareils sont également éligibles à la prime énergie pompe à chaleur air air, permettant d'alléger le coût d'achat. Une PAC air-air exploite les calories de l’air extérieur pour chauffer un logement, mais peut aussi permettre de le climatiser. C’est alors une PAC air-air réversible. L’engouement pour la fonction réversible est indéniable. En effet, plus de la moitié des PAC air-air installées ces dernières années présentent cette fonctionnalité. Elle tend d’ailleurs à se généraliser sur tous les modèles récents et les PAC air-air haut de gamme.

Financez votre pompe à chaleur air air avec la prime énergie

Les pompes à chaleur utilisent l’air, l’eau ou la terre pour chauffer votre habitation. C'est actuellement le système de chauffage le plus économique et écologique.

  • Jusqu’à 75 % d’économies sur votre facture d’énergie

  • Votre pompe à chaleur indemnisée jusqu’à 12 000 €

  • Une efficacité énergétique supérieure à 111 %

Instantané, gratuit et sans engagement.

Fonctionnement d’une PAC air-air réversible

Pourquoi cette fonction réversible ?

Une PAC air-air réversible assure la fonction classique de chauffage inhérente à une PAC air-air classique. Le fonctionnement est le même. La caractéristique spécifique d’une PAC air-air réversible est de pouvoir assurer également la climatisation de l’air intérieur. Compte tenu des chaleurs extrêmes et durables en été ces dernières années, cette technologie est devenue très attractive et explique l’engouement des acheteurs : le même appareil rafraichit l’été et réchauffe l’hiver, à moindre cout.

Comment fonctionne une PAC air-air réversible ?

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur air-air repose sur la différence de température entre l’air extérieur et l’air du logement. Les calories de l’air extérieur sont captées par un fluide frigorigène, beaucoup plus froid. Au contact de cet air, le fluide entre en ébullition et passe à l’état gazeux. Il est compressé pour augmenter sa température puis condensé pour libérer sa chaleur. Celle-ci est transférée dans les ventilo-convecteurs fixés ou encastrés dans les parois, ou dans un système de gaines intégré aux murs. Une fois débarrassé de sa chaleur et de sa pression, le fluide repasse à l’état liquide et le cycle de captage des calories peut recommencer.

Pour faire baisser la température intérieure, la PAC air-air déplace l’air chaud et l’évacue à l’extérieur. Selon le même principe que pour réchauffer, la chaleur s’écoule d’un corps chaud vers un corps plus froid. Ainsi, au lieu de puiser cette chaleur dans les calories de l’air extérieur pour les transférer dans le logement, la PAC réversible puise les calories dans l’air de votre logement pour les transférer à l’extérieur.

Qu’il s’agisse de chauffer ou de rafraichir, vous avez le choix entre une PAC monosplit ou multisplit, selon que vous installiez une seule unité intérieure pour une seule pièce, ou plusieurs.

Fonction climatisation ou fonction ventilation

Certaines personnes peuvent être sensibles à la climatisation et ne pas la supporter. Pour assurer leur confort, de nombreux modèles proposent une adaptation de leur fonction de rafraichissement en passant en mode ventilation.

Chiffrez votre pompe à chaleur, estimez vos aides

Instantané, gratuit et sans engagement

Prix de la réversibilité

A l'achat

Comptez au moins 3 000 euros en moyenne pour une PAC air-air réversible, pose comprise. Les tarifs de pose dépendent de la complexité de l’installation et du nombre de modules intérieurs, si vous optez pour un dispositif multisplit. La PAC air-air est le type de PAC réversible le moins cher à l’achat, mais il ne bénéficie pas des aides gouvernementales comme MaPrimeRénov’. Cependant, vous avez accès aux CEE. Les certificats d’économies d’énergie ou CEE apportent une aide non négligeable au financement. Tenus d’encourager la transition énergétique, les fournisseurs d’énergie proposent des aides selon des critères spécifiques, comme les revenus fiscaux du foyer ou le COP de l’appareil. Par exemple, vous pouvez obtenir en moyenne un CEE d’un montant de 900 euros si vos revenus fiscaux sont très modestes et 450 euros si votre foyer fiscal est dans la catégorie intermédiaire.

Le prix dépend bien évidemment de la dimension de l’appareil dont la puissance doit être adaptée à vos besoins et au climat, du nombre d’unités intérieures et de la qualité des programmes offerts par l’appareil.

Les modèles de PAC les plus sophistiqués sont aussi les plus silencieux, ce qui apporte un réel confort d’utilisation.

A l'usage

Le COP (Coefficient de Performance) indique la quantité de chaleur obtenue à partir d’une unité d’électricité. Par exemple, pour un COP de 4, on utilise 1 kW d’électricité pour obtenir l’équivalent de 4 kW en chauffage. Votre consommation et votre facture sont donc divisées par 4. Compte tenu de la dépendance des performances du fonctionnement aux températures extérieures, il est conseillé de se référer au SCOP (Coefficient de Performance Saisonnier), car il est plus précis et prend en compte la variation des performances de l’appareil selon la saison dans laquelle s’inscrit son utilisation.

Une PAC air-air réversible dépend toujours d’une alimentation électrique. Celle-ci est simplement réduite. De fait, on économise de l’électricité qui aurait été utilisée pour le chauffage. Mais on utilise de l’électricité pour climatiser son intérieur pendant les périodes de chaleur. Si vous avez déjà recours à des appareils de climatisation électriques, vous pouvez constater les économies sur votre facture d’électricité. Mais si vous n’utilisez pas de climatiseurs, une PAC air-air réversible devient une source de dépense énergétique supplémentaire. La consommation électrique est modeste et tout aussi rentable que pour la fonction chauffage, mais elle s’ajoute à votre facture.

Poursuivez votre lecture