Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Quelle est la consommation électrique d'une pompe à chaleur air air ?

7 min de lecture

Très économique grâce à un rendement élevé, écologique car elle utilise les calories naturellement présentes dans l’air extérieur, une pompe à chaleur air air ne consomme que de l’électricité. Sa consommation électrique varie principalement selon son coefficient de performance (COP) et d’autres paramètres (zone géographique, réglage, qualité du bâti). Un principe est à retenir : plus le COP est élevé et moins la pompe à chaleur consomme d’énergie électrique pour chauffer un volume équivalent.

Les données techniques de la consommation électrique d’une pompe à chaleur air air

La consommation électrique d’une pompe à chaleur est dépendante de plusieurs paramètres. Tout d’abord, c’est la technologie qui influe directement sur le besoin en électricité. Une PAC air/air ne consomme pas la même électricité qu’une PAC air/eau ou qu’une PAC eau/eau.

La consommation électrique est également influencée par les performances et la puissance de l’appareil, directement liées à la technologie développée par la marque et le modèle acheté. Certaines marques font des efforts pour optimiser la consommation électrique plus que d’autres.

  • Vous consommerez environ 3600 kWh avec une puissance thermique de 5 kW ;

  • 5400 kWh avec une puissance thermique de 7,5 kW ;

  • Et enfin jusqu’à 10 700 kWh avec une puissance thermique de 15 kW.

C’est surtout le coefficient de performance énergétique (COP) qui est la clé pour comprendre la consommation électrique. Il s’agit d’un coefficient qui traduit le rapport entre la quantité d'énergie produite et la quantité d'énergie utilisée. Cette donnée, exprimée en kilowattheure (kWh), indique directement le niveau de performance.

Ces paramètres qui influent sur la consommation électrique d’une pompe à chaleur air air

La performance de l’installation peut également influer sur la consommation électrique. Il est important que votre pompe à chaleur soit bien réglée. Ce sont aussi les chauffages utilisés pour la diffusion de l’air qui peuvent avoir une influence. Selon que vous utilisiez des ventilo-convecteurs ou des radiateurs soufflants, l’air ne sera pas distribué de la même manière, et le temps nécessaire pour atteindre la température de consigne ne sera pas le même… ce qui entraînera une différence en matière de consommation électrique.

Ne négligez pas également la qualité de l’isolation de votre logement, paramètre ayant une influence prépondérante sur la consommation électrique d’une pompe à chaleur. Dans une maison bien isolée, le chauffage sera moins sollicité, ce qui réduira la consommation électrique du système. À l’inverse, si vous habitez dans un appartement ou dans une maison avec beaucoup de déperditions, le chauffage sera sollicité de manière plus continue… avec un apport en électricité nécessaire.

La zone climatique dans laquelle vous résidez à une influence sur la consommation. Plus le climat est rude et plus la consommation y sera élevée. Il faudra en effet pour la pompe à chaleur fournir un effort supplémentaire pour extraire d’un air très froid les calories permettant de réchauffer l’air intérieur.

Enfin, un autre paramètre est à prendre en compte : le nombre d’habitants dans le foyer et les habitudes de consommation. Lorsque vous aimez retrouver une température de consigne élevée, vous sollicitez votre chauffage de manière plus intense… ce qui signifie une consommation électrique en hausse. Faire l’effort de demander une température de consigne plus basse, c’est réduire directement sa facture électrique.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Les données de consommation électrique d’une pompe à chaleur air air

Selon l'ADEME, une pompe à chaleur aérothermique consomme en moyenne 51 kWh/m²/an contre 35 kWh/m²/an pour une pompe à chaleur géothermique.

Cette estimation est à pondérer notamment selon la zone climatique qui influence directement les performances d’une pompe à chaleur.

Pour une maison d’une superficie de 100 m² située à Strasbourg, la consommation annuelle en chauffage sera plus élevée que pour un logement d’une superficie identique mais situé en zone chaude (comme par exemple à Nice ou à Montpellier).

Calculer la consommation écrit d’une pompe à chaleur air air

Pour calculer la consommation écrite d’une pompe à chaleur, il faut connaître sa puissance calorifique, le coefficient de performance énergétique et estimer un nombre d’heures de chauffage par an.

Consommation d'électricité en kilowattheures (kWh) = Capacité de chauffage / (COP x heures de chauffage par an)

Imaginons que vous disposez d’une pompe à chaleur d’une puissance de 13,65 kW. Elle possède un COP de 5 et vous allez l’utiliser de manière ininterrompue pendant quatre mois. On obtient alors le calcul suivant : 13 650 / (5 x (24x30x4) = 0,94 kWh / an.

Cela signifie un coût annuel de 1 650 € en prenant comme prix de référence 0,1740 €/kWh.

La consommation mensuelle de la pompe à chaleur est ainsi d’environ 140 €.