PAC géothermique à l’île de La Réunion : un chauffage à haute performance énergétique

Pour vous qui résidez à la Réunion et qui disposez d’une maison avec un terrain, la PAC géothermique est peut-être la solution pour votre production d’eau chaude ! L’île de la Réunion fait partie des territoires d’Outre-mer et des fameuses zones non interconnectées (ZNI). La nécessité de développer les systèmes de chauffage aux énergies renouvelables à La Réunion est réelle. La géothermie est un véritable atout pour contribuer à atteindre l’objectif ambitieux d’autonomie énergétique à l’horizon 2030 (fixé par la loi de transition énergétique pour la croissance verte). Grâce à un terrain géologique favorable, vous pouvez passer à une PAC géothermique. Mais comment fonctionne exactement la géothermie ? Quels sont les équipements que vous pouvez décider d’installer dans le cadre d’une rénovation de votre logement ?

Chiffrez et financez votre pompe à chaleur géothermique à La Réunion

La PAC géothermique utilise les calories présentes dans la terre ou l’eau ou réchauffer ou rafraichir votre habitation. Sa performance ne dépend pas des conditions climatiques : c'est actuellement le système de chauffage le plus économique et écologique à La Réunion !

  • Jusqu’à 75 % d’économies sur votre facture d’énergie

  • Votre pompe à chaleur indemnisée jusqu’à 14 000 €

  • Une efficacité énergétique supérieure à 126 %

Instantané, gratuit et sans engagement.

Qu'est-ce que la géothermie ? Fonctionnement de la PAC géothermique

Une pompe à chaleur géothermique est un équipement qui puise dans le sol des calories pour ensuite les transmettre à un système de chauffage.

Contrairement au principe de l’aérothermie - qui permet de capter les calories présentes dans l’air extérieur - la géothermie n’est pas dépendante de la météo. Les conditions extérieures n’influent pas sur les performances du système. Cela permet une vraie homogénéité des performances et une continuité de la production de chauffage ou d’eau chaude sanitaire.

Pour pouvoir fonctionner, une pompe à chaleur géothermique est obligatoirement couplée à des capteurs positionnés dans le sol. Il existe des solutions par forage (géothermie verticale) ou par terrassement (géothermie horizontale).

Les différents types de géothermie

La géothermie est une source d’énergie propre et durable. Mais pour avoir une connaissance complète du sujet, il faut plutôt parler « des géothermies ».

Géothermie de faible profondeur

La géothermie de faible profondeur (entre 30 et 400 m) est celle qui vous concerne si vous souhaitez installer une PAC géothermique dans votre logement à La Réunion. A cette profondeur, la température est constante : la chaleur du sol réchauffe un liquide injecté dans un tube qui est ensuite valorisé par la PAC (pour le chauffage).

Bonne nouvelle ! La température du sol relativement basse à cette profondeur (en général comprise entre 12 et 15 °C) peut vous permettre d’alimenter un système de climatisation en été.

Géothermie profonde

La géothermie profonde (à partir de 400 m de profondeur) permet d’augmenter la température de l’eau qui circule dans le réseau.

Celle-ci peut atteindre 100° C.

L’installation nécessite des équipements complexes et notamment un échangeur de chaleur puissant, à privilégier uniquement pour des installations de grande ampleur.

Géothermie de grande profondeur

Avec la grande profondeur, on bascule sur une distance comprise entre 4 et 6 km du sol. Là, la température de la roche est proche des 200 °C. Grâce à l’énergie récupérée, il est possible d’alimenter un réseau de chauffage (évidemment), mais aussi de produire de l’électricité !

A savoir : on dit qu’il existe un gradient de température avec la croûte terrestre. Ainsi, plus on creuse et plus la température constatée augmente. Celle-ci varie d’environ 3 °C par tranche de 100 m. A la Réunion, il a déjà été constaté dans certaines zones un gradient bien plus important de 9,5 °C / 100 m.

Chiffrez votre PAC géothermique à La Réunion, estimez vos aides

Instantané, gratuit et sans engagement

Quelle PAC géothermique choisir sur l’île de La Réunion ?

Quel est le modèle de pompe à chaleur géothermique que vous devez privilégier pour votre logement à la Réunion ? Le premier élément à prendre en compte est votre terrain. Selon sa surface et son relief, vous pourrez choisir entre une pompe à chaleur géothermique avec capteurs enterrés horizontaux ou verticaux.

  • Le captage horizontal utilise des tubes qui sont enterrés avec un fluide caloporteur qui circule à l’intérieur. Le principal inconvénient est que vous devez disposer d’une surface au moins égale à celle du logement que vous souhaitez chauffer pour positionner ces capteurs.

  • Le captage vertical lui est à privilégier si votre terrain est plus petit ou si vous ne souhaitez pas empiéter sur votre jardin. Dans ce cas, les capteurs sont installés à une profondeur qui peut varier de 80 à 100 m grâce à un forage. Il s’agit d’un système bien plus coûteux mais avec une efficacité très forte.

  • Il existe également une troisième possibilité, le captage sur eau de nappe. Dans ce cas, ce sont plusieurs puits qui sont forés en profondeur pour utiliser la chaleur que contient l’eau de certaines nappes.

Réseau enterré pour la PAC géothermique.

Afin de choisir le bon modèle de pompe à chaleur géothermique, vous devez vous intéresser à plusieurs critères, dont le coefficient de performance (COP) : cette donnée permet de comprendre l’énergie générée par votre pompe à chaleur. En effet, une PAC produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Dans le cas d’une pompe à chaleur qui consomme en moyenne 1 kWh d’électricité et qui peut restituer 4 kWh, alors on dira qu’elle possède un COP de 4.

Pour que votre installation de pompe à chaleur géothermique soit très performante, il faut limiter les différences de température entre la source froide (c’est-à-dire le sol) et la source chaude (le chauffage). En réduisant cet écart, les performances seront optimales.

Comment faire ?

En couplant à votre PAC géothermique des émetteurs à basse température. C’est le cas par exemple d’un système de chauffage par le sol (avec une température de 35 °C) ou de radiateurs à basse température (jusqu’à 45 °C). Ils seront bien plus économiques que les radiateurs classiques (dont la température peut atteindre 60 °C).

Une pompe à chaleur géothermique nécessite un entretien et un suivi régulier. En effet, ces modèles souffrent parfois de leur fiabilité réduite et de l’obligation de changer des composants coûteux en cas de panne. Nous vous recommandons de disposer d’un contrat d’entretien annuel avec un spécialiste.

L'utilisation de la géothermie à La Réunion

La géothermie fait l’objet de très nombreuses études à la Réunion. Il existe d’ailleurs un projet d’exploitation géothermique haute énergie lancé en 1978 puis repris en 2000 par le conseil régional. Il s’agit d’une étude complexe qui vise à identifier les réservoirs de chaleur, détecter la circulation d’eau sous la surface puis aider au déploiement de forages pour l’exploitation géothermique.

Plusieurs projets ont vu le jour par le passé. C’est le cas du projet de la Plaine des Sables, qui prévoyait un forage dans une zone située au cœur du parc national. Un projet abandonné car l’enjeu énergétique était mineur et incompatible avec l’inscription du territoire concerné au patrimoine mondial de l’Unesco.

Un autre projet d’envergure est lui en cours. Il s’agit du Projet de Salazie. Au milieu des années 80, un forage profond de plus de 2 km a été réalisé et a mis en évidence un réservoir géothermique important. Longtemps mis de côté pour privilégier le projet de la Plaine des Sables, le Projet de Salazie fait de nouveau parler de lui depuis 2016.

La recherche de sites géothermiques à haute température est en cours sur une zone d’une superficie d’environ 60 km² entre les communes de Salazie et Cilaos.

Poursuivez votre lecture